Guides et voyages en Ouzbékistan
Voyage en Ouzbékistan Travel in Uzbekistan Reise nach Usbekistan agenzia di viaggi uzbeka Viaje a Uzbekistán

Formalités administratives et douanières

Obtenir son visa pour venir en Ouzbékistan

Visa

Le visa est obligatoire pour se rendre en Ouzbékistan. Les ressortissants français n’ont plus besoin, depuis avril 2003, de la lettre d’invitation. Le visa s’obtient en 4 à 7 jours auprès de l’ambassade avec un passeport valable trois mois minimum après la date de retour prévue. Le formulaire de demande de visa s’obtient à l’ambassade ou peut être téléchargé depuis le site Internet de l’ambassade : www.ouzbekistan.fr

L’accord diplomatique qui permettait au visiteur possédant un visa ouzbek de séjourner 72 heures dans une république voisine d’Asie centrale n’existe plus. Un visa de séjour ou de transit est désormais nécessaire. Si vous choisissez de faire une étape dans les enclaves ouzbeks en territoire kirghize, on vous délivrera un visa à entrées multiples.

Adresses utiles

En France :
Ambassade d’Ouzbékistan (fonctions consulaires assurées par l’ambassade)
22, rue d’Aguesseau, 75008 Paris.
Tél. : 01-53-30-03-53. Fax : 01-53-30-03-54.
Pour le consulat (toute demande concernant les visas) : Tél. : 01-53-30-03-55 après 15 heures
Le service des visas est ouvert du lundi au vendredi de 9 heures à 12 heures.

En Belgique :
Ambassade d’Ouzbékistan
99, avenue Franklin-Roosevelt
1050 Bruxelles. Tél. :(00-32) 672-88-44.
http://www.uzbekistan.be/

Pour les Suisses :
Les ambassades en France et en Belgique sont chargées des ressortissants suisses.

Pour les Canadiens :
L’ambassade d’Ouzbékistan aux États-Unis est chargée des ressortissants canadiens.
746 Massachusetts Avenue, Washington D.C.20036. Tél. : (202) 530-72-91.

Monnaie

Le soum est la seule devise légale en Ouzbékistan,mais le dollar américain est une devise étrangère reconnue parfois acceptée par certains commerçants. À noter que les cartes de crédit type Visa, American Express… sont très peu acceptées (seulement dans quelques grands hôtels) et les appareils distributeurs de billets extrêmement rares. Le chèque n’existe pas. Les bureaux de change sont nombreux. Les transactions, même d’un montant relativement élevé, se font en liquide. Les coupures en circulation sont defaible montant (la plus grosse coupure -50 000 soums équivaut à 5 €)ce qui implique de devoir transporter un assez gros volume de coupures.

La législation douanière exige la déclaration à l’arrivée des biens, valeurs et devises. La législation douanière exige que soit faite à l’arrivée sur le territoire Ouzbek une déclaration de toutes les devises, y compris celles en chèque voyage, des valeurs et des biens. Cette formalité s’accomplit en complétant deux formulaires de déclaration de douane (T6), dont l’un sera remis au voyageur et que celui-ci doit garder précieusement jusqu’à sa sortie du pays.
À sa sortie du territoire ouzbek, le voyageur doit remplir une nouvelle déclaration (T6) indiquant les devises en sa possession et présenter celle obtenue à l’entrée en Ouzbékistan. Si la somme entrée est supérieure à 5 000 USD, le formulaire de déclaration douanière est différent (TC-28), les taxes qui existaient auparavant sur les sommes d’argent importé ont été supprimées. Si le montant déclaré à la sortie est inférieur à la somme déclarée à l’entrée, aucun justificatif n’est demandé. Dans le cas contraire (si la somme à la sortie est plus élevée que celle déclarée à l’entrée), des justificatifs devront être fournis (tickets de retrait en espèces par carte bancaire, justificatifs de salaires perçus etc.). La sortie de devises est justifiée par la présentation des documents reçus à l’entrée.

Rappel important : la totalité des devises détenues par les voyageurs doivent être déclarées. Dans le cas contraire les voyageurs se verront confisquer les sommes non déclarées et s’exposeront à des poursuites pénales.

Sécurité

L’Ouzbékistan est un pays sur et les touristes ne risquent absolument rien de la part de la population. Avant tout voyage en Ouzbékistan, il est néanmoins recommandé de se renseigner sur la situation sur le site des affaires étrangères : www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs_909/index.htm